LE DISPOSITIF SST

Sauvetage-secourisme du travail

Le Sauveteur Secouriste du Travail 

Dans son entreprise, le sauveteur secouriste du travail intervient dans un cadre juridique fixé par le Code du travail et le Code pénal.

En cas d’accident, son action s’articule avec celle des secours spécialisés.

Il contribue à la prévention des risques professionnels dans son entreprise par sa connaissance des mécanismes de l’accident et son aptitude à repérer et signaler les situations dangereuses.

Cette mission dans l’entreprise répond aux obligations fixées par l’article R4224-15 du code du travail imposant la présence de secouristes sur le lieu du travail. Elle s’exerce dans le respect des conditions définies par l’entreprise, organisme ou établissement dans lequel il intervient.

De plus, cette mission répond également à l’obligation de tout citoyen de porter assistance à une personne en danger décrite dans l’article 223-6 du code pénal, que l’accident entre dans le cadre d’un accident du travail ou pas.

Devenir SST et maintenir ses compétences

Le sauveteur secouriste du travail (SST) est un salarié de l’entreprise. Son rôle est de porter les premiers secours à toute victime d’un accident du travail ou d’un malaise, mais aussi d’être acteur de la prévention dans son entreprise. Pour cela, il doit être régulièrement formé.

Á qui est destinée cette formation et quels sont ses objectifs ?

Tout salarié peut devenir sauveteur secouriste du travail sans prérequis particulier, à l’issue d’une formation.

Elle permet de :

– maîtriser la conduite à tenir et les gestes de premiers secours (mettre en sécurité la personne accidentée, réagir face à un saignement ou un étouffement, utiliser un défibrillateur…),

– savoir qui et comment alerter dans l’entreprise ou à l’extérieur de l’entreprise,

– repérer les situations dangereuses dans son entreprise et savoir à qui et comment relayer ces informations dans l’entreprise,

– participer éventuellement à la mise en œuvre d’actions de prévention et de protection.

Qu’obtient le salarié avec cette formation ?

La réussite aux évaluations mises en œuvre pendant cette formation permet d’obtenir le certificat de sauveteur secouriste du travail. Ce certificat est valable 24 mois au niveau national. Ce même certificat peut être délivré à des personnels non salariés dans le cadre de la formation initiale.

Ce certificat donne l’équivalence à l’unité d’enseignement « Prévention et secours civique de niveau1 » (PSC1) du ministère de l’Intérieur.

La formation de sauveteur secouriste du travail est obligatoirement dispensée par un centre de formation habilité par la Commission Nationale d’Habilitation et par un formateur SST certifié INRS (Institut national de recherche et de sécurité) ou organisme accrédité.

Le maintien-actualisation des compétences

Pour que son certificat reste valide, le SST doit suivre périodiquement une session de maintien et d’actualisation de ses compétences (MAC) soit tous les 24 mois.

La durée minimale pour une formation de maintien et actualisation des compétences est de 7 heures et peut être organisée sur une journée complète ou sur 2 demi-journées.