FORMATION CACES R372M

LA RECOMMANDATION  R372M UTILISATION DES ENGINS DE CHANTIER

 

Extrait de la recommandation R 372 M de la CNAMTS

« La conduite des engins de chantier doit être confiée à des conducteurs dont l’aptitude a été reconnue par un certificat d’aptitude à la conduite en sécurité d’engins de chantier.

Cette aptitude à la conduite en sécurité ne peut être confondue avec un niveau de classification professionnelle.

Elle est la reconnaissance de la maitrise des questions de sécurité liée à la fonction de conducteur d’engin, tant sur le plan théorique que pratique.

Le test d’évaluation, théorique et pratique est réalisé à partir du référentiel de connaissances et de fiches d’évaluations par un organisme testeur certifié.

En cas de réussite du conducteur aux tests, l’organisme testeur lui délivre un certificat d’aptitude à la conduite en sécurité des engins de chantier pour la ou les catégories validées.

Ce CACES a une validité de 10 ans. »

 

En pratique :

Le Chef d’entreprise doit établir et délivrer une autorisation de conduite des engins de chantier à tout conducteur après s’être assuré qu’il est apte médicalement et qu’il est titulaire d’un CACES pour la ou les catégories d’engins concernés ou d’un diplôme, titre, certificat équivalent. Il y sera mentionné au moins la ou les catégories d’engins pour lesquels elle est valable.

L’aptitude médicale à la conduite d’engins doit être vérifiée à l’embauche, puis tous les ans par le médecin du travail dans le cadre général des visites réglementaires (Art. R241-48 et R241-49 du code du Travail) pour que l’autorisation de conduite d’engins reste valable.

Des instructions tant générales que particulières pour l’utilisation et la circulation des engins de chantiers doivent être établies à l’usage des conducteurs.

 

Les 10 catégories relatives à la famille R 372 M

Engins de chantier

CATÉGORIE

ENGINS

1

Tracteurs et petits engins de chantier mobiles (Tracteur agricole, mini pelle jusqu’à 6 tonnes, mini-chargeuse jusqu’à 4,5 tonnes, petit compacteur, machines à peindre les lignes de chaussées …)

2

Engins d’extraction et/ou de chargement à déplacement séquentiel (Pelles, engins de fondations spéciales, de forage, de travaux souterrains …)

3

Engins d’extraction à déplacement alternatif (Bouteurs, tracteurs à chenilles, pipe layer …)

4

Engins de chargement à déplacement alternatif (Chargeuses, chargeuses-pelleteuses …)

5

Engins de finition à déplacement lent (Finisseur, machine à coffrage glissant, répandeur de chaux, gravillonneur auto-moteur, pulvimixeur, fraiseuse …)

6

Engin de réglage à déplacement alternatif (Niveleuse)

7

Engin de compactage à déplacement alternatif (Compacteur …)

8

Engin de transport ou d’extraction-transport (Tombereau, décapeuse, tracteur agricole >50 ch …)

9

Engin de manutention (Chariot-élévateur de chantier ou tout terrain)

10

Déplacement, chargement, déchargement, transfert d’engins sans activité de production (porte-engin), maintenance, démonstration ou essais.

Comment se former au CACES R 372 M

La recommandation R 372 M

Le contenu et la durée de la formation à la sécurité sont déterminés en fonction des lacunes identifiées lors du test, ou avant celui-ci, lorsque l’employeur l’estime nécessaire.

Cette formation sera adaptée à la catégorie d’engins.

Chaque catégorie d’engins fait l’objet d’un programme de formation spécifique.

La durée de formation d’un opérateur n’ayant jamais conduit d’engins de chantier peut être estimée à une semaine pour le module de formation à la sécurité.

Il existe plusieurs parcours de formation :

– Formation initiale : concerne les personnes qui souhaitent être formées à la conduite en sécurité qui ne connaissent pas ou peu l’engin concerné

– Formation recyclage : concerne les personnes titulaires d’un CACES en fin de validité

– Tests CACES : s’adresse aux personnes qui ont déjà suivi une formation adaptée et souhaitent passer directement le ou les examens CACES

Une formation type se déroule en 2 étapes la formation théorique et la formation pratique.

Evaluation des connaissances théoriques :

– Réglementation et textes,

– Classification et technologie des engins (connaitre les principaux types d’engins, les caractéristiques principales, le fonctionnement),

– Sécurité (connaitre les principaux risques, les règles de conduite, de circulation, de stationnement, les dispositions générales de sécurité, les distances de sécurité avec les conducteurs électriques),

Evaluation des connaissances pratiques :

– Vérifications, contrôles

– Conduite, circulation, manœuvres

– Maintenance et opérations

Moyens pédagogiques :

Notre centre de formation est doté de plusieurs salles de cours équipées en matériel multimédia.

Nous remettons à nos stagiaires un support de stage pour chaque formation.

La formation théorique se déroule en groupe avec projection de films, diaporamas, étude de cas et mise en situation.

La formation pratique, se déroule sur une aire d’évolution dégagée reproduisant des conditions réelles d’utilisation.